• A la ligne: feuillets d'usine

    A la ligne: feuillets d'usine

    Joseph Ponthus

    "À la ligne" est le premier roman de Joseph Ponthus. C'est l'histoire d'un ouvrier intérimaire qui embauche dans les conserveries de poissons et les abattoirs bretons. Jour après jour, il inventorie avec une infinie précision les gestes du travail à la ligne, le bruit, la fatigue, les rêves confisqués dans la répétition de rituels épuisants, la souffrance du corps. Ce qui le sauve, c'est qu'il a eu une autre vie. Il connaît les auteurs latins, il a vibré avec Dumas, il sait les poèmes d'Apollinaire et les chansons de Trenet. C'est sa victoire provisoire contre tout ce qui fait mal, tout ce qui aliène. Et, en allant à la ligne, on trouvera dans les blancs du texte la femme aimée, le bonheur dominical, le chien Pok Pok, l'odeur de la mer.
    Par la magie d'une écriture tour à tour distanciée, coléreuse, drôle, fraternelle, la vie ouvrière devient une odyssée où Ulysse combat des carcasses de boeufs et des tonnes de boulots comme autant de cyclopes.

    --> A la ligne est un récit sans pause, sans respiration. Sans plainte. Un témoignage d'un homme qui ne s'attarde pas sur ce qu'il pourrait faire d'autre. Un rude expérience de travail à la chaîne moderne. L'intérim. Ce n est pas larmoyant, c'est dit. On se demande quoi en faire quand on a tourné la dernière page. le sentiment que le travail à la chaîne pourrait nous avaler. Avec calme, l'auteur pousse un cri.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :