• Blaise Cendrars

    Blaise Cendrars

    Blaise Cendrars, à feu et à sang

    Autant en emporte l'histoire - Stéphanie Ducan - France Inter - Le dimanche à 21h00

     Une fiction historique qui met en scène un personnage, connu ou pas, réel ou fictif, pris dans la tourmente d’un épisode de l’Histoire (de l’Antiquité à 1945).

    Le poète suisse Blaise Cendrars, engagé volontaire dans l'armée française dès le début de la Première Guerre mondiale, traverse une crise existentielle liée à l'horreur des combats. Cette période douloureuse de la vie de l'écrivain est évoquée dans la fiction avec, comme invité, Claude Leroy, spécialiste du poète.

     

    En ce temps-là, j’étais en mon adolescence. J’avais à peine seize ans et je ne me souvenais déjà plus de mon enfance… 

    Ainsi débute La Prose du Transsibérien et de la Petite Jehanne de France, le poème-fleuve, manifeste, écrit en 1913 par Blaise Cendrars.

    Blaise Cendrars, jeune poète génial de 26 ans, suisse, plongé dans le bouillonnement artistique de Montparnasse… Aucune frontière ne semble alors pouvoir arrêter le poète. Mais la guerre 1914-1918 va faire basculer le monde dans le chaos. Pour Blaise Cendrars, comme pour les autres soldats, rien ne sera jamais plus comme avant.  

    Parti la fleur au fusil, engagé volontaire dans la Légion étrangère pour sauver sa nouvelle patrie, la France…

    Toute hésitation serait un crime…

    Blaise Cendrars, l’amoureux fou de la vie, va rapidement perdre son innocence dans l’horreur des tranchées : 

    En moins de trois mois, mon cœur n’était plus qu’un petit tas de cendres. 

    La guerre qu’on lui demande de faire, Blaise Cendrars la fait pourtant. Jusqu’au bout. Même au corps-à-corps, un couteau à la main : 

    J’ai tué le Boche. J’étais plus vif et plus rapide que lui. Plus direct. J’ai frappé le premier. J’ai le sens de la réalité, moi poète. J’ai agi. J’ai tué. Comme celui qui veut vivre. 

    Mais Cendrars, le poète qui a tué, pourra-t-il à nouveau écrire ?

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :