• The yards

    Réalisé par James Gray

    Avec Mark Wahlberg, Joaquim Phoenix, Charlize Theron, James Caan...

    A sa sortie de prison, Leo Handler revient chez lui avec un seul but : rester dans le droit chemin. Il trouve du travail chez son oncle Franck, patron de l'Electric Rail Corporation, qui règne sur le metro dans le Queens. Son ami de toujours, Willie, l'initie aux méthodes de la société. Leo decouvre la face cachée des florissantes opérations de son oncle. Témoin de chantage, corruption, sabotage et même meurtre, il est au centre d'une situation explosive : il détient un secret qui fait de lui la cible de la plus impitoyable famille de la ville... La sienne.

    (2) Léo Handler vient de sortir de prison, il rentre chez lui avec la ferme intention de rester dans les rangs. Le nouveau mari de sa tante, oncle Frank, dirige l'Electric Rail Corporation, la société gérant le métro dans Queens. Celui-ci lui donne du travail et Willie son fidèle ami l'initie aux méthodes de la société. Léo est témoin des méthodes mafieuses de cette florissante entreprise ; très vite il devient le porteur d'un secret qui fait de lui la prochaine cible de sa propre famille.

    --> C'est un film qui s'appuie en permanence sur une ambivalence entre intégrité, honnêteté et malversation. Un thriller sur le thème de la confiance et de la trahison, à voir!


    votre commentaire
  • The player (1992)

    Réalisé par Robert Altman

    Avec Tim Robbins, Greta Scacchi, Fred Ward...

    --> Nominé au césar du meilleur film étranger 1993

    --> Prix d'interprétation masculine et prix de la mise en scène au festval de Cannes 1992

    --> Nominé trois fois aux oscars 1993

    Griffin Mill, directeur de production à Hollywood, reçoit des cartes postales anonymes menaçantes. Il semble qu’elles émanent d’un auteur, dont le scénario aurait été recalé. Par ailleurs, il craint pour son emploi, d’autant qu’un transfuge de la concurrence est embauché, à ses côtés.

    Après une brève enquête, le nom de David Kahane s’impose comme celui de l’auteur des menaces. Il se rend à son domicile à Pasadena, où il a un entretien téléphonique avec la compagne de Kahane, June. Il apprend que l'auteur est au cinéma pour voir Le voleur de bicyclette de Vittorio De Sica. Après la projection, ils se rencontrent et dans un bar, Mill lui propose une collaboration. Dans la rue, la discussion s’envenime, ils en viennent aux mains ; Kahane est tué...

    Commentaires sur wikipédia:

    The Player n’est pas un film sur le cinéma, mais en le situant à Hollywood, cela permet à Altman d’en faire une description peu flatteuse. Le meurtre du scénariste, la suspicion à l’égard du meurtrier puis sa liberté ne constitue qu’un canevas, servant à la peinture du milieu.

    Le film commence par un long plan séquence de huit minutes dans lequel l’on passe de groupe en groupe, de discussion en discussion, y compris une discussion sur les plans séquences...

    Ce film est aussi une réflexion sur l'ambition personnelle et l'échec dans les milieux élitistes. La crainte d'être devancé par un concurrent entraîne le personnage principal dans une spirale d'autodépréciation et de dépassement de lui-même au travers de comportements de fuite, de séduction et de violence. La mise en scène qui étouffe le personnage dans des dialogues et le place dans des décors parfois irréels souligne cette dépersonnalisation. « The Player » en anglais peut signifier l'acteur ou le joueur (aussi celui qui compte, qui a du pouvoir) et le titre est donc équivoque... Griffin Mill est l'acteur d'un scénario déjà écrit qui le domine complètement. Il passe par plusieurs étapes très symboliques de bouleversement personnel jusqu'à son apogée, celle d'un surhomme génial mais monstrueux et sans substance.

    --> J'ai regardé ce film juste après Gosford Park, du même réalisateur. Au début, même foisonnement d'acteurs (et des vrais dans le film comme dans la vie, puisqu'il s'agit de parler cyniquement d'Hollywood). Mais rapidement, on suit Tim Robbins en producteur victime d'un harcèlement à la carte postale, avec menace de mort. Il veut régler ses affaires lui-même, mais se trompe de cible et tue sans intention de donner la mort ceui qu'il pensait être l'émtteur des cartes postales. Les corconstances vont le placer au contact de la veuve du mort pour laquelle il s'éprend, et les sentiments de la veuve sont réciproques. Tout cela va se terminer par un happy end, alors que rien ne pouvait le laisser prévoir. Et la dernière surprise à la fin du film est l'appel téléphonique d'un scénariste qui n'est autre que l'émetteur de cartes postales et qui propose comme scénario les évènements déjà narrés.

    2 scènes ont été pour moi remarquables et le l'espère mémorables:

    - lorsque le témoin vient identifier le tueur, elle choisit l'inspecteur de police malgré les gros sabots de la police qui tente de lui désigner le producteur;

    - l'interrogatoire du producteur est exceptionnel (l'inspecteur et la tapette à mouches, l'enquêtrice et les tampons hygiénique, le cadrage sur le visage du producteur.)

     


    votre commentaire
  • Gosford Park (2001)

    Réalisé par Robert Altman

    avec Kristin Scott Thomas, Maggie Smith, Camila Rutherford

    SYNOPSIS

    Au début des années 30, dans une Angleterre fortement marquée par les inégalités de classes, une famille d'aristocrates, avec à sa tête la maîtresse de maison, lady Sylvia McCordle, et son mari William, organise une partie de chasse où se côtoient nobles, pairs du royaume, roturiers et personnalités en vogue. Tous se retrouvent au premier étage de la vaste demeure, dans les salons aux riches dorures tandis que s'affairent dans les cuisines et couloirs du rez-de-chaussée la nombreuse domesticité de la maison et celle des serviteurs de leurs invités. Bientôt, sir William McCordle est retrouvé poignardé. Cet assassinat ne tarde pas à bouleverser l'ordre établi et à révéler la complexité des liens entre les maîtres et leurs serviteurs...

    --> un peu difficile de s'y retrouver dans les personnages, mais ce film me laissera le souvenir d'un portrait de deux sociétés en intercation: les aristocrates et leurs domestiques.

    Dénouement: William avait la facheuse maine de prendre pour maîtresse nombre de ses domestiques successives, si grossesse se déclarait, les femmes concernées avaient  fait le choix d'abandonner l'enfant ou de partir avec lui. Parmi les domestiques encore au service de Williamn, l'une a quitté la maison mais est revenue après avoir perdu son enfant; sa soeur dirige les domestiques mais avait abandonné son enfant. Cet enfant, élevé dans un orphelinat vient séjourner comme domestique dans la maison. Il compte poignarder son père pour sa lacheté... mais on découvre que l'homme poignardé avait été empoisonné auparavant... par la mère de Clrks, ex-maîtresse de William: elle évite ainsi que son fils devienne un assassin.


    votre commentaire
  • Ma meilleure amie, sa soeur et moi (2013)

    Réalisé par Lynn SheltonAvec Emily Blunt, Rosemarie Dewitt, Mark Duplass

    Synopsis et détails

     

    Jack est encore sous le coup de la disparition récente de son frère. Alors pourquoi ne pas accepter l'invitation d'Iris, sa meilleure amie, dans son chalet familial afin de passer une semaine seul à méditer sur sa vie ? Mais à son arrivée, Jack trouve la maison déjà occupée par Hannah, la soeur d'Iris, venue y soigner une blessure amoureuse. Après une soirée très arrosée suivie de l'arrivée inopinée d'Iris elle-même, le trio va aller de situations délicates en révélations inattendues...

    --> Ce n'est pas complètement un hius clos, mais pas loin. La situation pourrait s'envenimer, mais elle ne le fait pas. Le film ne dure pas, mais laisse le temps au temps, la situation va se résoudre aussi dans les silences. Le film est à la fois romantique,  dramatique et drôle. J'ai passé un bon moment.


    votre commentaire
  • Les hauts de Hurlevent (2011)

    Réalisé par Andrea Arnold

    Avec Kaya Scodelario, James Howson, Solomon Glave

    Synopsis

    Angleterre – XIXème siècle. Heathcliff, un enfant vagabond, est recueilli par M. Earnshaw qui vit seul avec ses deux enfants, Hindley et Cathy, dans une ferme isolée. Heathcliff est bientôt confronté aux violences de Hindley, jaloux de l’attention de son père pour cet étranger. Le jeune garçon devient le protégé de Cathy. A la mort de M. Earnshaw, Cathy est courtisée par le fils de riches voisins, laissant peu à peu Heathcliff à la merci de Hindley. A l’annonce du prochain mariage de Cathy, Heathcliff s’enfuit. L’attachement fraternel qu’il vouait à Cathy se transforme alors en un amour obsessionnel.


    votre commentaire
  • Zodiac (2007)

    Réalisé par David Fincher

    Avec Mark Ruffalo, Jake Gyllenhaal, Robert Downey Jr

    Une série de meurtres terrorise la Californie. Un seul homme les revendique.

    Synopsis: Zodiac, l'insaisissable tueur en série qui sévit à la fin des années 60 et répandit la terreur dans la région de San Francisco, fut le Jack l'Eventreur de l'Amérique. Prodigue en messages cryptés, il semait les indices comme autant de cailloux blancs, et prenait un malin plaisir à narguer la presse et la police. Il s'attribua une trentaine d'assassinats, mais fit bien d'autres dégâts collatéraux parmi ceux qui le traquèrent en vain.
    Robert Graysmith, jeune et timide dessinateur de presse, n'avait ni l'expérience ni les relations de son brillant collègue Paul Avery, spécialiste des affaires criminelles au San Francisco Chronicle. Extérieur à l'enquête, il n'avait pas accès aux données et témoignages dont disposait le charismatique Inspecteur David Toschi et son méticuleux partenaire, l'Inspecteur William Armstrong. Le Zodiac n'en deviendrait pas moins l'affaire de sa vie, à laquelle il consacrerait dix ans d'efforts et deux ouvrages d'une vertigineuse précision...

    --> Une mise en scène haletante.


    votre commentaire
  •  
       
       

    Le docteur Jivago (1965)

    Réalisé par David Lean

    Avec Omar Sharif, Julie Christie, Géraldine Chaplin...

    D'après le Roman de Boris Pasternak

     

    Synopsis - wikipédia

    Le film commence dans les années 1950 près d'un barrage hydroélectrique ; le général Ievgrav Jivago recherche une jeune femme, qu'il pense être la fille de son demi-frère Youri Jivago et de Lara Antipova.

     

    En Russie en 1913 Youri, qui est médecin et poète, vient soigner la mère de Lara. Cette dernière est une jeune et belle femme, fiancée avec Pasha, révolutionnaire idéaliste, mais qui accepte d'échanger ses faveurs sexuelles pour le luxe de l'amant de sa mère, Komarovski, un homme influent qui soutient les libéraux, favorables à des réformes limitées du régime tsariste. Elle tente de le tuer avec un révolver en pleine réception.

     

    La Première guerre mondiale éclate puis la guerre civile entre rouges et blancs. Sur le front Youri retrouve Lara, infirmière, et ils soignent ensemble les blessés. Après la fin du conflit Jivago retourne à Moscou auprès de son beau-père, sa femme et son fils Sacha pour trouver sa belle maison partagée avec des prolétaires souffrant de disette, du froid et du typhus. Ievgrav, qui est dans la police, le sauve d'une confrontation et organise le voyage vers l'Oural d'où Youri est originaire.

     

    Pendant le voyage en wagon à bestiaux il est confronté à la misère et la violence de la guerre civile, et Youri rencontre fortuitement Pasha devenu le général bolchevik Strelnikov (inspiré par Léon Trotsky). Celui-ci est toujours marié à Lara, mais il ne l'a pas vue depuis le début des conflits. Installé dans la dépendance de la belle datcha à Varykino, Youri cultive le jardin pour faire vivre sa famille.Il ne peut habiter la belle datcha, réquisitionnée par les rouges.

     

    Plus tard, il retrouve Lara qui vit avec sa fille à Iouriatine, la bourgade voisine. Ils deviennent amants. Dans une scène une allusion est faite à l'endoctrinement des enfants du nouveau régime vis-à-vis du tsarisme.

     

    Youri est capturé par les partisans et doit les accompagner pendant deux années, sans avoir la possibilité d'avertir les siens. Nous assistons à une embuscade et une charge. Enfin il s'échappe dans une tempête de neige et vit avec Lara, sa famille étant partie pour Moscou. Komarovski réapparaît et apprend à Youri que Pasha a été exécuté et que le nouveau pouvoir les recherche, elle et Jivago. Lara, enceinte, accepte de s'enfuir mais Youri ne peut pas la suivre.

     

    Youri, épuisé par ces épreuves, meurt prématurément d'une crise cardiaque quelques années plus tard.

    --> L'invitable sentiment de regarder un chef d'oeuvre: l'histoire, la réalisation, ce film m'a happée, m'a fait voyager à travers l'histoire et les émotions.  C'est un film à 5 oscars, à découvrir ou à revoir absolument. (Durée: 192 min.)


    votre commentaire
  • Au coeur du mensonge

    Réalisé par Claude Chabrol

    avec Sandrine Bonnaire, Jacques Gamblin, Antoine de Caunes, Valeria Bruni Tedeschi...

    Synopsis:

    Pour la nouvelle commissaire de Saint-Malo et la rumeur, le meurtrier et violeur d'une fillette de 10 ans est René, son professeur de dessin. Celui-ci, dépressif et resté invalide après un attentat, a perdu l'inspiration. Son épouse extravertie est un instant séduite par Desmot, un médiocre intellectuel mondain très médiatisé. Les époux invitent Desmot à diner, dîner bien arrosé à la suite duquel René reconduit Desmot chez lui. Mais Desmot est retrouvé mort dans les rochers près de sa maison. Pendant que la première enquête sur le meurtre de la fillette aboutit à l'arrestation d'un notable de la région, la seconde conclut à l'accident. Mais, innocenté, René avoue le meurtre de Desmot à sa femme.

    Le film rend bien l'atmosphère pesante d'une petite ville où tout se sait, et la complexité des situations créées par les mensonges des uns et des autres.

    --> Petite déception: le film a vieilli, et je l'ai senti.


    votre commentaire
  • Quai des orfèvres

    Réalisé par Henri-Georges Clouzot, avec Louis Jouvet, Suzy Delair, Bernard Blier

    Jenny Lamour, chanteuse de music-hall douée, ne manque pas d'ambition. Elle accepte l'invitation à dîner de Brignon, homme riche et puissant qui peut l'aider dans sa carrière malgré l'opposition de Maurice, son époux. Jaloux et se croyant trompé, Maurice se précipite chez Brignon pour découvrir son rival assassiné.

    --> C'est un peu une ambiance de huis clos. Une fois l'intrigue posée, on suit une enquête minitutieuse. Chacun garde son mensonge: Jenny, Maurice et Dora (amie d'enfance de Maurice) sont tous passsés chez Brignon dans la soirée.

    L'une acceptant son invitation à dîner se défendra de ses avances en la frappant avec une bouteille de champagne - sans lui donner la mort mais ne le sachant pas -
    L'autre se rendra sur les lieux pour effacer des traces du crime pensant que son amie est meurtirère.
    Maurice ira lui aussi chez Brignon avec l'intention de le tuer, mettant en place un stratagème de couverture au théâtre où il a ses entrées. Il n'aura pas besoin d'effectuer sa basse besogne puisqu'il trouvera Brignon mort...

    Quand on sait que Maurice a profané des menaces de mort à l'encontre de Brignon... tout porte à le croire coupable....


    votre commentaire
  • Les lendemains

    de Bénédicte Pagnot,

    avec Pauline Parigot, Pauline Acquart, Marc Brunet...

    Synopsis et détails

     

    Bac en poche, Audrey décide de poursuivre ses études à la fac de Rennes. Elle quitte le cocon familial, son amie d'enfance, son copain ... Au contact de sa nouvelle co-locataire, elle découvre le militantisme politique. De désillusions en difficultés, Audrey croise le chemin des jeunes du GRAL, un groupe de squatters qui lui propose de vivre autrement et lui offre une nouvelle vision du monde. Audrey choisit de partager leur expérience, de plus en plus radicale ...

    --> Un moment fragile: la première année de fac. J'ai entendu quelqu'un me dire qu'il ne comprenait pas ce qui arrivait à Audrey, le personnage du film. Et moi, j'ai pensé tout au long du film : je le comprend trop bien. Audrey se pose des questions, beaucoup, est bousculée dans son être lorsqu'on lui demande ce qu'elle pense. Elle veut être quelqu'un, sait qu'elle est, mais n'exprime pas d'idées. Alors elle va vivre de nouvelles idées, de nouvelles connaissances. Elle va décrocher.

    Ce décrochage s'installe finement, et il semble presque inévitable. Il tient à peu de choses, mais il est profond. Chloé va même finir en prison. On est loin des clichés: ce film peut concerner plusieurs générations. Il peut susciter des débats. Une réussite.


    votre commentaire
  • Je vais bien, ne t'en fais pas

    Réalisé par Philippe Lioret

    Avec Mélanie Laurent, Kad Merad, Julien Boisselier, Isabelle Renauld, Aïssa Maïga

    Comme elle rentre de vacances, Lili, 19 ans, apprend par ses parents que Loïc, son frère jumeau, suite à une violente dispute avec son père, a quitté la maison.
    Loïc ne lui donnant pas de nouvelles, Lili finit par se persuader qu'il lui est arrivé quelque chose et part à sa recherche.
    Ce qu'elle va découvrir dépasse l'entendement.

    --> Le synopsis est plutôt mal écrit... car Lili ne découvre pas grand chose ou du moins pas la vérité. Le film est tout en tension, et la fin n'offre pas d'issue: comment apprendra-t-elle la vérité sur la mort de son frère? On ne le sait pas. Un film qui pose la question de l'affrontement avec la vérité, avec la mort. Qui met en avant le mensonge de connivence. Vous êtes fou entend-on dire vers la fin du film le petit ami aux parents. Oui, je le pense aussi.


    votre commentaire
  • Promised Land (2013)

    Réalisé par Gus Van Sant,

    avec Matt Danon, Rosemarie Dewitt, Frances McDormand

    Steve Butler, représentant d’un grand groupe énergétique, se rend avec Sue Thomason dans une petite ville de campagne. Les deux collègues sont convaincus qu’à cause de la crise économique qui sévit, les habitants ne pourront pas refuser leur lucrative proposition de forer leurs terres pour exploiter les ressources énergétiques qu’elles renferment. Ce qui s’annonçait comme un jeu d’enfant va pourtant se compliquer lorsqu’un enseignant respecté critique le projet, soutenu par un activiste écologiste qui affronte Steve aussi bien sur le plan professionnel que personnel…

    --> une fiction, pas un documentaire: on n' y apprend à peu près rien sur les gaz de shiste, en revanche, on se pose des questions: sur le levier de l'argent, le lobbying des sociétés d'exploitation, la cause écologique....


    votre commentaire
  • Réalisé par Leïla Salmi, pour Arte production en 2007

    Synopsis:

    Les femmes sont aujourd'hui les premières victimes de la radicalisation de l'islam. En donnant la parole à de nombreux spécialistes, hommes et femmes, notamment à l'anthropologue Malek Chebel, ce film révèle combien la situation actuelle est paradoxe pour une religion qui, dans ses fondements, célèbre l'amour et la sexualité, et fait de la femme, en maints domaines, l'égale de l'homme. Leila Salmi et ses interlocuteurs ont choisi de présenter cet "islam des lumières" en racontant la vie de Mahomet par ses femmes. Il y eut d'abord Khadija, la riche veuve de quinze ans son aînée qui, en lui proposant le mariage, fait de lui un homme respecté. Pour elle, il choisit de rester monogame. Khadija sera la première à reconnaître en lui un prophète. Après sa mort naîtront d'autres amours, passionnés et multiples, car Mahomet, très loin des clichés des fondamentalistes, apparaît ici comme un homme ouvert et tolérant pour son époque, traversé par le doute, la crainte et le désir. Et, à l'aune de l'Arabie du VIIe siècle, comme un véritable féministe qui a révolutionné les lois de la société patriarcale de l'époque.
     
    --> Visionné avec la Boîte numérique, un documentaire éclairant sur les femmes dans l'islam de Mahomet. Où on parle de sa monogamie avec sa première femme, puis de sa polygamie. Où l'on évoque aussi le devoir des hommes pour leur femme. Où la vie sensuelle et sexuelle prend une grande place.

    votre commentaire
  • Polisse (2011)

     

    Les policiers de la brigade de protection des mineurs (BPM) de Paris luttent contre les innombrables vicissitudes subies par les enfants : traque de pédophiles, appréhensions de parents soupçonnés de maltraitance avec témoignages d'enfants à l'appui, suivi d'adolescents pickpockets ou en dérive sexuelle. Plongés dans cet univers délétère, ces policiers tentent d'accorder leur dur labeur quotidien avec leur vie privée. Une jeune photographe est envoyée faire un reportage photo dans l'unité chargée des affaires de mœurs.

     


    votre commentaire
  • Plein soleil (1960)

    Réalisé par René Clément

    Avec Alain Delon, Marie Laforêt, Maurice Ronet...

    Tom Ripley est chargé par un milliardaire américain, M. Greenleaf, de ramener à San Francisco son fils Philippe qui passe de trop longues vacances en Italie auprès de sa maîtresse Marge. Tom entre dans l'intimité du couple et devient l'homme à tout faire de Philippe qui le fait participer à toutes ses aventures sans cesser de le mépriser. C'est alors que Tom tue Philippe et usurpe son identité. Tout semble réussir. Au moment où il s'apprête a épouser Marge, Philippe réapparait.

    --> Philippe est riche, suffisant, humiliant. Tom, à son service, humilié, jaloux.

    C'est thriller psychologique qui se met en place, un meurtre dans la série "le meurtre était presque parfait...". Le suspens est présent jus'qu'à la fin du film. Le scénario est machiavélique. A recommander.

    Le scénario est inspiré d'un livre de Patricia Highsmith: Monsieur Ripley. Les scènes sont tournées en Italie.


    votre commentaire
  • L'homme de Rio

     

    Réalisé par Philippe de Broca

    Avec Jean-Paul Belmondo, Françoise Dorléac...

    Le deuxième classe Adrien Dufourquet est témoin de l'enlèvement de sa fiancée Agnès, fille d'un célèbre ethnologue. Il part à sa recherche, qui le mène au Brésil, et met au jour un trafic de statuettes indiennes.

    --> je n'ai pas été sans songé à La chèvre, tourné plus tard avec Pierre Richard.


    votre commentaire
  •  

    Coco avant Chanel

    Réalisé par Anne Fontaine, avec Audrey Tautou, Benoît Poelvoorde, Alessandro Nivola, Emmanuelle Devos...

    Synopsis et détails

     

    Une petite fille du centre de la France, placée dans un orphelinat avec sa soeur, et qui attend en vain tous les dimanches que son père vienne les chercher.
    Une chanteuse de beuglant à la voix trop faible, qui affronte un public de soldats éméchés.
    Une petite couturière destinée à refaire des ourlets dans l'arrière-boutique d'un tailleur de province.
    Une apprentie-courtisane au corps trop maigre, qui trouve refuge chez son protecteur Etienne Balsan, parmi les cocottes et les fêtards.
    Une amoureuse qui sait qu'elle ne sera " la femme de personne ", pas même celle de Boy Capel, l'homme qui pourtant l'aimait aussi.
    Une rebelle que les conventions de l'époque empêchent de respirer, et qui s'habille avec les chemises de ses amants.
    C'est l'histoire de Coco Chanel, qui incarna la femme moderne avant de l'inventer.

     

    --> un DVD acheté "au hasard", regardé un soir, "comme ça"... et un très bon moment, une belle manière de découvrir la vie de cette grande créatrice.

    votre commentaire
  • Au bout du conte (2013)

    Réalisé par et avec Agnès Jaoui (Marianne), avec Jean-Pierre Bacri (Pierre-Directeur d'auto-école, séparé de --- et père de Sandro), Agathe Bonitzer (Laura), Arthur Dupont (Sandro, pianiste et compositeur, amoureux de Laura et aveugle de l'amour de Clémence), Valérie Crouzet (Eléonore, mère de Laura, 62 ans sans rides), Dominique Valadié (Jacqueline, séparée de Pierre, et mère de Sandro), Benjamin Biolay (Maxime, voisin de Marianne, séducteur de Laura)

    Il était une fois une jeune fille qui croyait au grand amour, aux signes, et au destin ; une femme qui rêvait d’être comédienne et désespérait d’y arriver un jour ; un jeune homme qui croyait en son talent de compositeur mais ne croyait pas beaucoup en lui.
    Il était une fois une petite fille qui croyait en Dieu.
    Il était une fois un homme qui ne croyait en rien jusqu’au jour où une voyante lui donna la date de sa mort et que, à son corps défendant, il se mit à y croire.

    --> Dans ce film, il est question des gens, des uns avec les autres, des uns à côté des autres et aussi des uns chez les autres... Un film à revoir pour le jeu des caractères, pour quelques scènes à savourer. Un réjouissant Jaoui/Bacri.

    - la fille de Marianne, ses démangeaisons et sa passion soudaine pour la religion;
    - Marianne et sa manière de vivre "pas comme les autres" (dit Laura), son affranchissement;

    - Eléonore et son refus de voir son corps vieillir;

    - Laura, ses rêves, ses désenchantements;

    - La directrice d'école et ses entretiens avec Marianne;

    - La consultation de Pierre chez le podologue;

    - Pierre, "envahi" par une femme et deux enfants dans son appartement de célibataire;

    - Maxime le loup libertin;

    - Laura qui rencontre Maxime la première fois dans le bois;

     

     


    votre commentaire
  •  Des hommes et des dieux (2010)

     Réalisé par Xavier Beauvois , avec Lambert Wilson, Michael Lonsdale, Olivier Rabourdin...

    Un monastère perché dans les montagnes du Maghreb, dans les années 1990. Huit moines chrétiens français vivent en harmonie avec leurs frères musulmans. Quand une équipe de travailleurs étrangers est massacrée par un groupe islamiste, la terreur s’installe dans la région. L'armée propose une protection aux moines, mais ceux-ci refusent. Doivent-ils partir ? Malgré les menaces grandissantes qui les entourent, la décision des moines de rester coûte que coûte, se concrétise jour après jour…

    Ce film s’inspire librement de la vie des Moines Cisterciens de Tibhirine en Algérie de 1993 jusqu’à leur enlèvement en 1996.

    --> Ecouter les chants et se rappeler ce film, bouleversant pour connaitre l'histoire et entretenir sa mémoire. Il est question de foi, de tolérance, de liberté. On a envie de mieux connaitre la bible et le coran, comprendre la foi des missionaires, leur rôle dans l'histoire locale.


    votre commentaire
  • Gandhi (1982)

     

    De Richard Attenborough, avec Ben Kingsley, Edward Fox, Martin Shee

    Synopsis et détails

     

    Reconstitution historique à grand spectacle de la vie de celui que l'on surnomma le "mahatma". La carrière de Gandhi comme avocat débute en Afrique du Sud où il défend les droits de la minorité indienne, ce qui a un grand retentissement dans son pays. Plus tard, dans ses luttes contre les Anglais, il prônera toujours la non-violence et usera essentiellement de l'arme de la grève de la faim.


    1 commentaire
  • La vierge, les coptes et moi

    De Namir Abdel Messeeh

    Namir part en Égypte, son pays d'origine, faire un film sur les apparitions miraculeuses de la Vierge au sein de la communauté copte chrétienne. Comme dit sa mère «Il y a des gens qui la voient, il y a des gens qui ne la voient pas. Il y a peut-être un message dans tout ça. »
    Très vite l'enquête lui sert de prétexte pour revoir sa famille, et pour impliquer tout le village dans une rocambolesque mise en scène…

    --> premier film télécharger avec "la boîte numérique". C'est un documentaire/fiction sur la famille de l'auteur. Un film intimiste, personnel.


    votre commentaire
  • De l'autre côté du périph' (2012)

    Réalisé par David Charhon

    avec Omar Sy, Laurent Laffite, Sabrina Ouazzani

    Synopsis et détails

     

    Un matin à l’aube dans une cité de Bobigny, près d’un vieux tripot clandestin, est retrouvé le corps sans vie de Eponine Chaligny, femme du très influent Jean-Éric Chaligny, premier patron de France, au centre d’un climat social extrême qui secoue la France depuis quelques semaines. Ce matin-là deux mondes radicalement opposés vont alors se croiser : Ousmane Diakité, policier de la section financière de Bobigny et François Monge, capitaine de la fameuse police criminelle de Paris. Leur enquête va les emmener d’un côté à Paris et son syndicat patronal, de l’autre en banlieue de Bobigny et ses affaires clandestines. Tour à tour, de l’autre côté du périph.


    votre commentaire
  • L'air de rien (2012)

    Réalisé par Grégory Magne et Stéphane Viard

    Avec Michel Delpech, Grégory Montel, Fred Scotlande

    Synopsis et détails

     Il y a trente ans, Michel enchaînait les tubes. Aujourd’hui, il collectionne les dettes ! Retiré à la campagne, l’ancien chanteur accumule les retards d’impôts et amendes impayées.
    Il y a trente ans, Grégory Morel était bercé au son des succès de Michel. Aujourd’hui huissier de justice, il est mandaté pour le saisir. Mais Grégory ne se sent pas de confisquer les biens de l’ex-idole. Il se met en tête de l’aider à rembourser et entraîne Michel sur les routes d’une improbable tournée. Au fil des concerts et des kilomètres, Grégory et Michel vont, l’air de rien, se découvrir et régler bien d’autres passifs.

    --> Une belle surprise pour moi ce soir. S'il est question de Michel Delpech ou le retour sur scène d'un ex-chanteur surendetté, il est surtout question dans ce film d'un huissier fils d'huissier qui ne souhaite pas remplir ses fonctions. Un huissier qui voudrait bien arranger ses créanciers. Plein de finesse dans ce film et de l'humour. Un petit coup de coeur.


    4 commentaires
  • Du vent dans mes mollets

    Réalisé par Carine Tardieu

    Avec Agnès Jaoui, Denis Podalydès, Isabelle Carré

    Synopsis et détails

    Prise en sandwich entre des parents qui la gavent d'amour et de boulettes, Rachel, 9 ans, compte les minutes qui la séparent de la liberté. Jusqu'au jour où son chemin croise celui de l’intrépide Valérie.
     

    Synopsis - 2

    Rachel Gladstein a neuf ans, une maman merveilleusement étouffante, un papa drôlement cynique, et une mémé adorablement mortifère. Rachel rêve d’être aimée de sa blonde et vacharde maîtresse, de faire partie du club des amies de Barbie, et de devenir l’unique amie de Marina Campbell parce que sa maman est morte et que son papa est un baron anglais. Mais c’est la rentrée des classes, Rachel dort avec son cartable et pisse au lit, sa mère lui impose de commencer une thérapie avec une psy hors du commun et par dessus le marché, Valérie, la petite grosse effrontée la harcèle pour devenir sa copine.
     Quand l’adversité s’acharne, à quoi bon lutter ?...

    --> Un beau film sur l'enfance, l'éducation, l'amour des adultes, le sexe, l'héritage de l'histoire familiale et ... la mort. Un condensé dans ce film, même la vieillesse trouve sa place.

    J'ai particulièrement aimé une phrase vers la fin: Je ne pesnais pas qu'on pouvait mourir quand on est une enfant. Je pensais qu'il fallait être un peu d'accord.

    Et puis le titre aussi. Je restait vivante, je sentais le vent dans mes mollets.


    votre commentaire
  • Réalisé par Roman Polanski

    avec Ewan McGregor, Pierce Brosnan, Kim Cattrall

    Synopsis et détails

     

    The Ghost, un " écrivain - nègre " à succès est engagé pour terminer les mémoires de l'ancien Premier ministre britannique, Adam Lang. Mais dès le début de cette collaboration, le projet semble périlleux : une ombre plane sur le décès accidentel du précédent rédacteur, ancien bras droit de Lang...

    --> une intrigue bien ficelée, l'écrivain-nègre mène l'investigation parce qu'il y a tellement de documents à charge contre le Ministre, parce qu'il y a ce prédécesseur disparu... pour découvrir que l'espion de la CIA se cache derrière l'épouse du Ministre.


    votre commentaire
  • Quelques heures de printemps (2012)

    De Stéphane Brizé

    avec Vincent Lindon, Hélène Vincent, Emmanuelle Seigner

    Synopsis et détails

     

    A 48 ans, Alain Evrard est obligé de retourner habiter chez sa mère. Cohabitation forcée qui fait ressurgir toute la violence de leur relation passée. Il découvre alors que sa mère est condamnée par la maladie. Dans ces derniers mois de vie, seront-ils enfin capables de faire un pas l'un vers l'autre ?

    --> Un film qui prend le temps de soulever la difficile question du choix de terminer sa vie par le suicide assité.

     


    votre commentaire
  • Vivre! (1994)

    De Zhang Yimou

    Avec Ge You, Gong Li, Guo Tao

    Synopsis et détails

     

    A travers l'épopée d'une famille ordinaire et de Fugui, le personnage principal, l'histoire de la Chine profonde des années quarante aux années soixante-dix.

    --> Un film marquant pour mes 20 ans, qui n'aura peut-être pas bien vieilli mais que j'aimerais tant revoir.


    votre commentaire
  • Le grand alibi (2008)

    De Pascal Bonitzer

    Avec Miou-Miou, Lambert Wilson, Valeria Bruni Tedeshi

    Synopsis et détails

     Pierre Collier est mort... Assassiné chez le sénateur Henri Pages au cours d'un week-end de villégiature.

    Sa femme, Claire, est la coupable désignée. Elle a été arrêtée un revolver à la main à côté de la victime. Sans doute a-t-elle des raisons d'avoir voulu se venger de son mari volage.
    Pourtant, les apparences peuvent être trompeuses. L'arme n'est pas celle du crime, et chaque invité devient un suspect potentiel. Esther la maîtresse de Pierre, Léa son amour de jeunesse humiliée, Philippe son rival. Et pourquoi pas le sénateur en personne, passionné par les armes à feu ?
    Une affaire complexe à résoudre pour le lieutenant Grange, surtout lorsqu'un deuxième meurtre la fait rebondir...

    --> D'après le roman d'Agatha Christie : Le vallon.


    votre commentaire
  •  

    Rien sur Robert (1998)

    de Pascal Bonitzer

    Avec Fabrice Luchini, Sandrine Kiberlain, Valentina Cervi

    Synopsis et détails

     

    A la suite d'une critique qu'il n'aurait pas du ecrire sur un film bosniaque qu'il n'a pas vu et d'une dispute avec son amie Juliette, Didier va voir sa vie changer et ses reperes s'effondrer. Juliette le quitte pour un autre. Il rencontre une jeune fille etrange, Aurelie, ainsi qu'un certain Jerome, qui est peut-etre son double. Au bout du chemin, il lui faudra decouvrir qu'on n'ecrit pas et qu'on n'aime pas impunement.

     


    votre commentaire