• Le coup du parapluie

    Réalisé par Gérard Oury (1980)

     

    Avec Pierre Richard, Valérie Mairesse, Christine Murillo

    Grégoire Lecomte, comédien sans envergure et coureur de jupons, se rend à un rendez-vous pour obtenir un rôle de tueur dans un film comique. À la suite d'un quiproquo, il se retrouve engagé par de véritables mafiosi comme tueur à gages, tout en croyant que le « contrat » en question est celui de son rôle dans le film. Il part ainsi pour Saint-Tropez où il doit éliminer lors d'une soirée un trafiquant d'armes en usant d'un parapluie dont la pointe contient du cyanure. Mais Grégoire ignore que Moskovitz, le vrai tueur, est à ses trousses.


    votre commentaire
  • Disparue en hiver

    Réalisé par Christophe Lamotte (2014)
    Avec Lola Créton, Juliette Lamet, Kad Merad

    Daniel propose à Laura, 18 ans, de la raccompagner. Mais face à ses propositions indécentes, il la fait sortir. Quelques minutes plus tard, elle disparaît.

    -->


    votre commentaire
  • Wet season

     

     
    Réalisé par Anthony Chen (2020)
    Avec Koh Jia Ler, Christopher Lee Ming-shun, Shi Bin Yang

    Ling enseigne le mandarin, matière dépréciée, dans un lycée de Singapour. Elle et son mari essayent d’avoir un enfant depuis des années et leurs échecs ont fini par éroder leur couple. Alors que sa vie professionnelle et personnelle se désagrègent, sa relation avec un jeune étudiant vient tout bouleverser.

    -->


    votre commentaire
  •  

     
    Réalisé par Safy Nebbou (2016)
    Avec Raphaël Personnaz, Eygeniv Sidikin

    Pour assouvir un besoin de liberté, Teddy décide de partir loin du bruit du monde, et s’installe seul dans une cabane, sur les rives gelées du lac Baïkal. Une nuit, perdu dans le blizzard, il est secouru par Aleksei, un Russe en cavale qui vit caché dans la forêt sibérienne depuis des années. Entre ces deux hommes que tout oppose, l’amitié va naître aussi soudaine qu’essentielle.

    --> En ouvrant le livre de Sylvain Tesson que j'avais entendu dans plusieurs médias, j'attendais beaucoup. Quelle déception! J'ai tenté de m'accrocher à son écriture, j'ai essayé sur un autre titre que Dans les forêts de Sibérie (Sur les chemins noirs). Rien. Ennui. Snobisme de l'aventure.

    Mais le film... il m'a apporté des images magnifiques (contrairement à l'écriture de S.Tesson), du texte réduit à l'essentiel (pas de circonvolutions littéraires) qu'on dirait simplistes, il magnifie cette aventure humaine et spirituelle. L'oeuvre de Sylvain Tesson

    Dans les forêts de Sibérie est l'aventure d'un type un peu fou, en quête d'expérience inconnue qui va s'isoler en hiver dans une cabane au bord du lac Baïkal... Il n'est cependant pas le premier: Ermites dans la Taïga de Vassili Peskov est un de ses livres de chevet.

    L'expérience tourne est beaucoup moins solitaire avec la rencontre d'un braconnier peu ordinaire.

    La scène avec l'ours entre rire, stupeur, crainte est mémorable.

    Merci Safy Nebbou pour cette adaptation librement inspirée du livre !

    "Je suis parti parce que la vi(ll)e m'étouffait, comme le col d'une chemise trop serrée. Je suis parti parce que le bruit du monde m'assourdissait et j'étais étourdi de n'avoir plus de temps. Je voulais vivre de la lenteur, de la simplicité, de l'émerveillement, ne garder que l'essentiel. Or on ne peut pas garder l'essentiel. On le découvre."

    "Je suis venu me rapprocher de ce que je ne connais pas : le froid, le silence, l'espace et la solitude."

    "En ville, les minutes, les heures, les années nous échappent. Ici, le temps se calme. Je suis libre parce que mes jours le sont."

     


    votre commentaire
  • Hannah Arendt

     

    Réalisé par Margarethe Von Trotta (2013)
    Avec Barbara Sukowa, Axel Milberg, Janet Mc Teer

    La controverse dépeint Hanna Arendt durant les quatre années (1960-64) pendant lesquelles elle a fait le compte-rendu, écrit, et supporté l’accueil violent réservé à son travail sur le procès d’Adolf Eichmann : le célèbre criminel de guerre nazi enlevé par les israéliens en Argentine puis jugé et condamné à mort à Jérusalem. Arendt a écrit « Eichmann à Jérusalem : rapport sur la banalité du mal » tout d’abord sous forme d’une série en cinq parties pour le New Yorker, avant d’être publié en livre. Ce rapport a immédiatement provoqué un scandale international.

    --> Un biopic qui permet d'aborder la question de la banalité du mal selon H. Arendt. C'est fort et instructif.


    votre commentaire
  • Deux

     

    Réalisé par Filippo Meneghetti (2020)
    Avec Barbara Sukowa, Martine Chevallier, Léa Drucker

    Nina et Madeleine sont profondément amoureuses l’une de l’autre. Aux yeux de tous, elles ne sont que de simples voisines vivant au dernier étage de leur immeuble. Au quotidien, elles vont et viennent entre leurs deux appartements et partagent leurs vies ensemble. Personne ne les connaît vraiment, pas même Anne, la fille attentionnée de Madeleine. Jusqu’au jour où un événement tragique fait tout basculer…

    --> Sujet délicat que l'amour de ces deux voisines, on y ajoute l'événement tragique de l'avc et la perte de paroles, cela donne un film très sensible avec de la place laissé à l'implicite et l'interprétation. A découvrir.


    votre commentaire
  • Woman at war

     

    Réalisé par Benedikt Erlingsson (2018)
    Avec Halldora Geirhardsdottir, Johann Sigurdarson, David Por Jonsson

     

    Halla, la cinquantaine, déclare la guerre à l’industrie locale de l’aluminium, qui défigure son pays. Elle prend tous les risques pour protéger les Hautes Terres d’Islande… Mais la situation pourrait changer avec l’arrivée inattendue d’une petite orpheline dans sa vie…

    -->


    votre commentaire
  • Mélancolie ouvrière

     

    Réalisé par Gérard Mordillat (2018)
    Avec Virginie Ledoyen, Philippe Torreton, François Cluzet

    Née dans une famille de paysans pauvres de la région de Grenoble, Lucie Baud commence à travailler à 12 ans dans une filature de soie. Jeune femme, après avoir perdu son mari prématurément, elle s’engage dans la défense des droits de ses collègues ouvrières, bientôt affermie dans sa détermination par sa rencontre avec le syndicaliste Auda. C’est le début d’un long combat, celui d’une femme seule contre les préjugés de son temps.

    Lucie Baud (Virginie Ledoyen) est une figure oubliée de la lutte ouvrière. À travers une fiction engagée et émouvante, Gérard Mordillat, s’appuyant sur le travail de l’historienne Michelle Perrot, retrace le destin d’une des premières femmes syndicalistes, féministe avant l’heure.

    --> Un joli casting pour un téléfilm. Un biopic sur une syndicaliste peu connue. une réalisation très classique. Bien


    votre commentaire
  • Un programme de 6 courts-métrages qui se penchent sur de drôles de familles, sur leurs joies, leurs peines et leur mécanique tellement particulière. Avec :

    "Dog days" de Geoffroy de Crécy (2007 - 15 min.)

    Grace, la dernière née d’une famille bourgeoise américaine, est échangée à la naissance avec Doug, le petit chiot d’une famille de « beaufs ». Ce court-métrage a été sélectionné plus de 70 fois à de nombreux festivals (Clermont-Ferrand, Bilbao, Granada, Seoul, Brooklyn, Annecy, Sarajevo, Taipei) et a été récompensé à Grenoble, Brooklyn, Paris, Belgrade, et Arouca.

    "Le Régulateur" de Philippe Grammaticopoulos (2004 - 16 min.)

     

    Un couple adopte un enfant en pièces détachées. Mais le choix des pièces n'est pas facile et l'enfant tant attendu ne sera pas aussi parfait qu"il aurait du l'être

    "La Mort père et fils" de Denis Walgenwitz et Winshluss (2018 - 11 min.)

     

    La Mort va tous les jours dans le monde des vivants pour comptabiliser ceux qui le quittent. Son fils ne veut pas reprendre l’affaire familiale. Il a le rêve secret de devenir Ange Gardien, héros de l’un des dessins animés qu’il regarde assidûment. Mais à jouer à l’apprenti-sorcier, il déclenche une série de catastrophes. Son père devra alors le sortir de ce mauvais pas.

    "Oh Willy..." d'Emma De Swaef et Marc James Roals (2012 - 16 min.)

     

    À la mort de sa mère, Willy retourne dans la communauté de naturistes où il a grandi. Mélancolique face à ses souvenirs, Willy décide de fuir dans la nature où il trouve la protection maternelle d'une grosse bête velue.

    "Le Repas" d'Emilie Phuong (2016 - 3 min.)

    En sortant de l'école est une collection de 13 courts métrages d'animation de 3 minutes qui se propose d'associer poétiquement, dans la liberté artistique la plus exigeante, 13 poèmes de Guillaume Apollinaire à l'univers graphique de jeunes réalisateurs tout juste sortis des écoles d'animation françaises

    et "Soy una Tumba" de Khris Cembe (2018 - 13 min.)

    Comme chaque nuit, un enfant observe en cachette son père décharger une cargaison de contrebande. Mais cette fois, ce n'est pas du tabac.

    --> Pas de paroles pour ces films d'animation (sauf le poème d'Apollinaire et le CM es^pagnol Soy Une Tumba). De la création. Pourquoi pas. J'ai beaucoup aimé le début de "Dog days", apprécié "La mort père et fils" ai été déroutée par "Oh Willy...", tant pas le scénario que les matériaux utilisés pour l'animation, "Le repas" fait partie de la série En sortant de l'école, avec un poème d'Apollinaire: une belle découverte! J'ai aimé la musique et les graphismes du "Régulateur" (contemporain, à la - ) Les dessins de "Soy una Tumba" évoquent la bande dessinée, bémol pour l'histoire.

     


    votre commentaire
  • La femme la plus détestée d'Amérique

     

    Réalisé par Tommy O'Haver (2017)
    Avec Melissa Leo, Brandon Smith, Juno Temple

     Biopic qui retrace l'enquête policière sur la disparition de Madalyn Murray O’Hair, figure majeure de l'athéisme américain qui a fondé l'association American Atheists et qui s'est battue pour la séparation de l'Etat et de l'Eglise.

    --> Nouveau Biopic, le scénario manque un peu d'épices, mais ce film a le mérite de faire connaître Madalyn Murray O'Hair, activiste de l'athéisme américain. Elle obtint légalement l'interdiction de dire des prières dans les écoles publiques pour inconstitutionnalité. L'association, bénéficiaire de nombreux dons, elle plongea dans des placements à l'étranger. C'est ce qui lui valut son enlèvement par l'ancien directeur en charge de l'association, enlèvement avec son fils et sa petite fille qui tournera au meurtre. A voir.


    votre commentaire
  • Une merveilleuse histoire du temps

    Réalisé par James Marsh (2014)
    Avec Eddie Redmayne, Felicity Jones, Charlie Cox

     

    1963, Angleterre. L'histoire du physicien Stephen Hawking qui se bat contre la maladie de Charcot dont il est atteint, avec l'aide de sa femme, Jane Wilde.

    --> Un biopic simplement admirable parce que l'homme était hors norme et c'est peu dire.


    votre commentaire
  • La belle époque

     

    Réalisé par Nicolas Bedos (2019)
    Avec Daniel Auteuil, Guillaule Canet, Doria Tillier

    Victor, un sexagénaire désabusé, voit sa vie bouleversée le jour où Antoine, un brillant entrepreneur, lui propose une attraction d’un genre nouveau : mélangeant artifices théâtraux et reconstitution historique, cette entreprise propose à ses clients de replonger dans l’époque de leur choix. Victor choisit alors de revivre la semaine la plus marquante de sa vie : celle où, 40 ans plus tôt, il rencontra le grand amour..

    --> Scénario surprenant, sorte de mise en abyme, ce film au casting renommé est à la hauteur de ses ambitions. Il fallait le faire, c'est habile.


    votre commentaire
  •  

    Réalisé par Lars Kraume (2018)
    Avec Leonard Scheicher, Jonas Dassler, Tom Gramenz
    Allemagne de l'est, 1956. Kurt, Theo et Lena ont 18 ans et s'apprêtent à passer le bac. Avec leurs camarades, ils décident de faire une minute de silence en classe, en hommage aux révolutionnaires hongrois durement réprimés par l'armée soviétique. Cette minute de silence devient une affaire d'Etat. Elle fera basculer leurs vies. Face à un gouvernement est-allemand déterminé à identifier et punir les responsables, les 19 élèves de Stalinstadt devront affronter toutes les menaces et rester solidaires.
     
    --> Wahouh... quel film. Adaptation d'un roman allemand Das schweigende Klassenzimmer de Dietrich Garstka. Inspiré d'un fait réel: une classe de terminale d'Allemagne de l'Est improvise une minute de silence en soutien au peule Hongrois opprimé. Ce n'est pas vu d'un bon oeil par le pouvoir politique communiste qui va oeuvrer à retrouver le leader. Mais la classe est soudée. Le film monte crescendo, le ministère mène son enquête et fait pression sur les élèves avec des mthodes dignes des heures noires des dictatures. Nous sommes en 1956... se mêle le douloureux héritage du nazisme, la politique communiste propagandiste, la désinformation, la délation, la manipulation, la censure, et le désir de liberté de pensée et d’expression ... un excellent film!  

    votre commentaire
  • Le fils

     

    Réalisé par Jean-Pierre et Luc Dardenne (2002)
    Avec Olivier Gourmet, Morgan Marinne, Isabelle Soupart

    Qui est ce garçon prénommé Francis ? Pourquoi Olivier qui a refusé de le prendre dans son atelier de menuiserie se met-il à le suivre dans les couloirs du Centre de formation, dans les rues de la ville, dans son immeuble ? Pourquoi est-il ainsi attiré par lui ? Pourquoi semble-t-il le craindre à ce point ?

    --> Filmé caméra à l'épaule: un film des frères Dardenne qui nous plonge dans les faits au delà des mots (cf. Rosetta). Les mouvements de caméra, incessants, semblent refléter les tourments absents des dialogues. Un film d'hommes sensibles. Un film social.

     


    votre commentaire
  • Un divan à Tunis

     

    Réalisé par Manèle Labidi Labbé (2020)
    Avec Golshifteh Farahani, Maid Mastoura, Hichem Yacoubi

    Selma Derwish, 35 ans qui, après avoir exercé en France, ouvre son cabinet de psychanalyse dans une banlieue populaire de Tunis. Les débuts sont épiques, entre ceux qui prennent Freud et sa barbe pour un frère musulman et ceux qui confondent séance tarifée avec "prestations tarifées". Mais au lendemain de la Révolution, la demande s'avère importante dans ce pays schizophrène. Alors que Selma commence à trouver ses marques, elle découvre qu'il lui manque une autorisation de pratique indispensable pour continuer d'exercer…

    --> Sympathique film, qui reste depuis des semaines dans le top 10 de la boîte numérique. La psychanalyse en Tunisie par une une psychanalyste qui a étudié en France et qui est de retour au pays... c'est bien vu.


    votre commentaire
  • New York-Miami

     

    Réalisé par Frank Capra (1934)
    Avec Clark Gable, Claudette Colbert, Walter Connolly

    Ellie Andews, jeune fille gâtée, échappe à l'emprise de son père millionnaire qui veut l'empêcher d'épouser un play-boy sans avenir. En route pour New York, elle rencontre Peter Warner, journaliste au chômage. Mais le bus tombe en panne et le couple impromptu se lance dans une folle randonnée improvisée.

    --> Capra, capra, capra... du bonheur.


    votre commentaire
  • La chute du Président

     

    Réalisé par Ric Roman Waugh (2019)
    Avec Gerard Butler, Morgan Freeman, Piper Perabo

     

    Victime d’un coup monté, Mike Banning, agent des services secrets, est accusé d’être le cerveau d’une tentative d’assassinat envers le président américain, Allan Trumbull. Poursuivi par le FBI, il va devoir combattre pour survivre et trouver l’identité de celui qui menace la vie du président…

    --> Bien américain, mais ça passe Le personnage de Mike a quelque chose d'attachant et on aime retrouver Morgan Freeman, même s'il est plogé dans le coma une partie du film!


    votre commentaire
  • Vous ne l'emporterez pas avec vous

     

    Réalisé par Frank Capra (1938)
    Avec Jean Arthur, Lioel Barrymore, James Stewart

     

    Sur le point de réaliser une fructueuse opération immobilière, un financier de Wall Street se heurte au refus d’une famille de gens simples et bons vivants qui refusent de vendre leur maison.

    --> Le naturel, l'humour, la simplicité et la morale de Frank Capra sont un pur délice.


    votre commentaire
  • Le brio

     

    Réalisé par Yvan Attal (2017)
    Avec Daniel Auteuil, Camélia Jordana, Yasin Houicha
    Leïla Salah a grandi à Créteil et rêve de devenir avocate. Inscrite à la grande université parisienne d’Assas, elle se confronte dès le premier jour à Pierre Mazard, professeur connu pour ses provocations et ses dérapages. Pour se racheter une conduite, ce dernier accepte de préparer Neïla au prestigieux concours d’éloquence. A la fois cynique et exigeant, Pierre pourrait devenir le mentor dont elle a besoin… Encore faut-il qu’ils parviennent tous les deux à dépasser leurs préjugés

    votre commentaire
  • Joker

     

    Réalisé par Todd Phillips (2019)
    Avec Joaquim Phoenix, Robert De Niro, Zazie Beetz
    Dans les années 1980, à Gotham City, Arthur Fleck, un comédien de stand-up raté est agressé alors qu'il erre dans les rues de la ville déguisé en clown. Méprisé de tous et bafoué, il bascule peu à peu dans la folie pour devenir le Joker, un dangereux tueur psychotique.

    votre commentaire
  • Papi sitter

     

    Réalisé par Philippe Guillard (2020)
    Avec Gérard Lanvin, Olivier Marchal, Camille Aquilar

     

    André Morales, ancien capitaine de gendarmerie psychorigide, et Teddy Bardolino, ancien patron de clubs en Amérique latine, sont deux grands-pères explosifs que tout oppose. Le temps du bac, ils ont la délicate mission d’encadrer Camille, leur petite-fille, adolescente au caractère trempé…

    --> Le mérite de ce film? Etre vu en famille pendant le confinement.


    votre commentaire
  • Retour chez ma mère

     

    Réalisé par Eric Lavaine (2016)
    Avec Josiane Balasko, Alexandra Lamy, Mathilde Seigner

    Aimeriez-vous retourner vivre chez vos parents ?
    A 40 ans, Stéphanie (Alexandra Lamy) est contrainte de retourner vivre chez sa mère (Josiane Balasko). Elle est accueillie les bras ouverts : à elle les joies de l'appartement surchauffé, de Francis Cabrel en boucle, des parties de Scrabble endiablées et des précieux conseils maternels sur la façon de se tenir à table et de mener sa vie… Chacune va devoir faire preuve d’une infinie patience pour supporter cette nouvelle vie à deux. Et lorsque le reste de la fratrie (Mathilde Seigner, Jérôme Commandeur, Philippe Lefèbvre) débarque pour un dîner, règlements de compte et secrets de famille vont se déchaîner de la façon la plus jubilatoire. Mais il est des explosions salutaires. Bienvenue dans un univers à haut risque : la famille !

    --> Pas d'attente particulière face à ce film, et plutôt une bonne surprise. On 'nest pas dans l'humour potache, c'est léger, ça se laisse bien regarder. Les regard sur la fratrie et le rapport à la mère est plutôt bien vu!


    votre commentaire
  • Fahim

     

    Réalisé par Pierre-François Martin-Laval (2019)
    Avec Assad Ahmed, Gérard Depardieu, Isabelle Nanty
    Forcé de fuir son Bangladesh natal, le jeune Fahim et son père quittent le reste de la famille pour Paris. Dès leur arrivée, ils entament un véritable parcours du combattant pour obtenir l’asile politique, avec la menace d’être expulsés à tout moment. Grâce à son don pour les échecs, Fahim rencontre Sylvain, l’un des meilleurs entraîneurs d’échecs de France. Entre méfiance et attirance, ils vont apprendre à se connaître et se lier d’amitié. Alors que le Championnat de France commence, la menace d’expulsion se fait pressante et Fahim n’a plus qu’une seule chance pour s’en sortir : être Champion de France.

     


    votre commentaire
  • Portrait de la jeune fille en feu

     

    Réalisé par Céline Sciamma (2019)
    Avec Noémie Merlant, Adèle Haenel, Luana Bairami

     

    1770. Marianne est peintre et doit réaliser le portrait de mariage d’Héloïse, une jeune femme qui vient de quitter le couvent. Héloïse résiste à son destin d’épouse en refusant de poser. Marianne va devoir la peindre en secret. Introduite auprès d’elle en tant que dame de compagnie, elle la regarde.

    --> Touchante histoire d'Heloïse sortie du couvent car sa soeur n'est plus. Elle devient jeune fille à marier et tente d'y échapper. Emouvante Marianne prise au piège de son regard et de ses sentiments. Au XVIIIeme, beaucoup de tabou et en même temps des sentiments libertins, une innocence clamée mais pas si avérée

     


    votre commentaire
  •  

    L'étroit mousquetaire

    Réalisé par Max Linder (1922)
    Avec MAx Linder, Bull Montana, Frank Cooke

     

    Lindertagnan quitte sa Gascogne natale, direction Paris, où il se met au service du roi. En chemin, il tombe amoureux de Constance Bonne-aux-Fieux. Mais le jeune mousquetaire doit porter secours à la reine : le cardinal Pauvre-Lieu cherche à la compromettre...

    --> Que de souvenirs, l'hommage à Max Linder en 1983 est bien loin. L'humour du film, jeu de mots a bien vieilli... mais il a des excuses! Cardinal de Pauvrelieu, Lindertagnan. Lindertagnan a pour monture un âne. Les gags sont du tems des premiers films muets. Un grand Max Linder.

     


    votre commentaire
  • Les évadés

     

    Réalisé par Frank Darabont (1994)
    Avec Tim Robbins, Morgan Freeman, Bob Gunton

    En 1947, Andy Dufresne, un jeune banquier, est condamné à la prison à vie pour le meurtre de sa femme et de son amant. Ayant beau clamer son innocence, il est emprisonné à Shawshank, le pénitencier le plus sévère de l'Etat du Maine. Il y fait la rencontre de Red, détenu depuis vingt ans. Commence alors une grande histoire d'amitié entre les deux hommes...

    -->


    votre commentaire
  •  Every thing will be fine

    Réalisé par Wim Wenders (2015)
    Avec Rachel Mc Adams, James Franco, Charlotte Gainsbourg

    Thomas, écrivain, percute un garçon qui traversait la route. Les années passent et sa tragédie se transforme en succès littéraire, mais son passé le rattrape.

    --> Christopher est choqué mais semble ne rien avoir: Thomas le ramène à la porte de sa maison, mais la mère éclate "où est Nicolas"!?

    Ecrivain en manque d'inspiration, passage à vide dans son couple, Thomas sombre dans la culpabilité.

    Et puis le temps passe, deux vies avancent parallèlement celle de Thomas, inspiration revenue et réussite littéraire. Celle de Christopher dont le psychologue scolaire lui dit qu'il serait bien qu'il rencontre ce Thomas.

    Un film sensible, qui se passe de mot et laisse le spectateur dans les silences et les regards de Thomas. Une réalisation qui porte un film qui pourrait être ennuyeux, mais non!


    votre commentaire
  • L'autre continent

     

    Réalisé par Romain Cogitore (2019)
    Avec Déborah François, Paul Hamy, Réginal Kudiwu

    Maria a trente ans, elle est impatiente, frondeuse, et experte en anglais.
    Olivier en a vint-cinq, il est lent, timide et parle cinq langues.
    Ils se rencontrent à Taïwan. Et puis soudain, la nouvelle foudroyante.
    C'est leur histoire, une histoire vraie. Celle de la force incoyable d'un amour.
    Et celle de ses confins, où tout se met à lâcher. Sauf Maria.

    --> On assiste à la naissance d'une histoire d'amour, à l'autre bout du monde, à Singapour. Une grossesse qui arrive un peu trop tôt, un avortement choisi: c'est de l'anecdote dans le film. Maria est douée pour les langues, Olivier surdoué. Leur vie trouvera un équilibre, le spectateur en est sûr. C'est sans  compter le destin et la maladie. Olivier est atteint d'une leucémie  sévère et fulgurante.  Son cas est désespéré. La médecine abandonne, mais pas Maria. Et... Olivier sort de son coma profond. "Il est une exception". Mais les lésions au cerveau sont importantes. Maria est sans conteste celle qui l'a sorti de sa maladie. Celle qui va l'accompagner pour aller au plus loin. Mais leur histoire reste désespérée. Le film se termine: "Malgré tout tu es vivnat, tu es debout. On a réussi."


    votre commentaire
  • Little Joe

    Réalisé par Jessica Hausner (2019)

    Avec Emily Beecham, Ben Whishaw, Kerry Fox

    Une plante génétiquement modifiée disperse ses graines et semble provoquer des changements inquiétants chez les êtres vivants. Les contaminés semblent étranges, comme s’ils avaient été remplacés, en particulier pour ceux qui sont proches d’eux. Est-ce juste de l'imagination ?

    --> Attirée par l'affiche, et le sous-titre il faut le dire... qui peut réserver le meilleur comme le pire: "Le bonheur est contagieux". Ce film m'a séduite. La musique, les cadrages, les couleurs sont au service d'un scénario original. Epuré mais pas trop. Il donne à réfléchir. Je n'en ai pas entendu parler... parlons-en!


    votre commentaire
  • Astrid

    Réalisé par Pernille Fischer Christensen (2019)

    Avec Alba August, Trine Dyrholm, Maria Bonnevie

    En 1920, Astrid Lindgren a 16 ans et des rêves plein la tête. Elle décroche un travail de secrétaire dans un journal local, tombe amoureuse de son patron, se retrouve fille-mère. Talentueuse et résiliente, libre et déterminée, elle inventera des héroïnes à son image, dans des romans qui la rendront célèbre.

     

    --> Ce n'est pas véritablement un biopic, mais le début de la vie d'adulte d'une jeune fille devenue trop tôt mère. Astrid Lindgren, auteur jeunesse incontournable dans les pays nordiques et qui a marqué toute la littérature jeunesse. Elle apparaît dans ce film comme une femme extraordinairement déterminée, enjouée. Inspirante...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique