• Le triomphant

    Clément Milian

    Cinq guerriers français, lassés des combats, ont décidé de s'en prendre à l'un des leurs qui tue et viole sans distinction. Surnommé la Bête, il répand la désolation sur son passage. Les compagnons se lancent ensemble à sa poursuite. Avec la guerre de Cent ans en toile de fond.


    votre commentaire
  • Si beale street pouvait parler

     

    Réalisé par Barry Jenkins (2019)
    Avec Kiki Layne, Stephan James, Regina King

    Harlem, dans les années 70. Tish et Fonny s’aiment depuis toujours et envisagent de se marier. Alors qu’ils s’apprêtent à avoir un enfant, le jeune homme, victime d’une erreur judiciaire, est arrêté et incarcéré. Avec l’aide de sa famille, Tish s’engage dans un combat acharné pour prouver l’innocence de Fonny et le faire libérer…

     


    votre commentaire
  • The bookshop

     

    Réalisé par Isabel Coixet (2018)
    Avec Emily Mortimer, Bill Nighy, Patricia Clarkson

    En 1959 à Hardborough, une bourgade du nord de l’Angleterre, Florence Green, décide de racheter The Old House, une bâtisse désaffectée pour y ouvrir sa librairie. Lorsqu’elle se met à vendre le sulfureux roman de Nabokov, Lolita, la communauté sort de sa torpeur et manifeste une férocité insoupçonnée.

     


    votre commentaire
  • Un conte de Noël

    Réalisé par Arnaud Desplechin (2004)

    DV: Roubaix, une lumière (2019)

     

    Avec Catherine Deneuve, Jean-Paul Roussillon, Anne Consigny
     
    Réunion à Noël: Junon et Abel réunissent enfants et petits-enfants dans la maison familiale de Roubaix. Elisabeth, la soeur aînée, son frère Henri banni de la famille et sa nouvelle amie, Ivan le plus jeune avec épouse et enfants, Paul l'adolescent malade... Junon annonce sa leucémie, que seule une greffe de moelle peut guérir. L'heure est aux règlements de compte, aux apaisements, aux découvertes.

    votre commentaire
  • Roubaix, une lumière

     

    Réalisé par Arnaud Desplechin (2019)
    DV: Un conte de Noël (2008)
    Avec Roschdy Zem, Léa Seydoux, Sara Forestier

     

    À Roubaix, un soir de Noël, Daoud le chef de la police locale et Louis, fraîchement diplômé, font face au meurtre d’une vieille femme. Les voisines de la victime, deux jeunes femmes, Claude et Marie, sont arrêtées. Elles sont toxicomanes, alcooliques, amantes…

     


    votre commentaire
  • The end

    ZEP

    Dans le cadre d'un stage, Théodore Atem intègre une équipe de chercheurs basée en Suède qui travaille sur la communication des arbres entre eux et avec nous. Ce groupe de travail dirigé par le professeur Frawley et son assistante Moon, tente de démontrer que les arbres détiennent les secrets de la Terre à travers leur ADN, leur codex. C'est en recoupant ces génomes avec la mort mystérieuse de promeneurs en forêt espagnole, le comportement inhabituel des animaux sauvages et la présence de champignons toxiques que le professeur comprendra, hélas trop tard, que ces événements sonnent l'alerte d'un drame planétaire duquel seul Théodore et quelques survivants seront épargnés.
    Serait-ce une nouvelle chance pour l'espèce humaine ?

    --> Des cases monochromes qui suivent les changements de lieux (comme dans Une histoire d'hommes) donnent un aperçu plutôt froid de cette bande dessinée qui finalement fonctionne bien. Une fiction bien inspirée sur la communication chimique des arbres et leur possible faculté de fabriquer une arme chimique pour détruire... l'homme!


    votre commentaire
  • Un tout petit silence bleu

    Alain Serres

    Sandra Poirot Cherif

    Joan, collectionneur de silences, parvient à en trouver même dans le vacarme de la cité. Un livre étonnant qui, peu à peu, apaise l’enfant, le calme et lui fait savourer le silence...

    --> C'est un livre "bruyant" par ses illustrations qui nous apprend à apprécier le silence: une collection de silence car il existence des silences bien différents. C'est poétique, tout en parlant concrètement aux enfants. On y verra plusieurs niveaux de lectures. Je ne serai pas étonnée que ce livre gagne à être relu plusieurs fois.


    votre commentaire
  • Un garçon (extra)ordinaire

    Norman avait toujours été normal. Parfaitement normal ...

    Jusqu'au jour où des ailes poussèrent sur son dos ! Norman s'inquiète alors de cette différence. Son entourage l'acceptera-t-il ainsi ?

    Un livre touchant sur le courage d'être différent et sur l'acceptation de soi.

    --> Très chouette cet album pour évoquer la normalité ou la différence. Norman a des ailes, et bien qu'il ait eu grand plaisir à les utiliser: il préfère les cacher sous un blouson: que va-t-on penser de lui? Jusqu'au jour où il décide de les libérer et assumer sa différence. Il découvre alors qu'il y a d'autres enfants au blouson qui vont alors libérer leurs ailes. Etre soi-même est le plus important: c'est la morale de cette histoire portée par un graphisme sympathique et des couleurs évocatrices.


    votre commentaire
  • Avec Roger, l’Homme étoilé met une claque à la maladie sur les sons endiablés des tubes de Queen. Avec Mathilde, il apprend à parler le suédois, Edmond lui lance un véritable défi gastronomique et Nanie finit par l’adopter, en parfaite nouvelle grand-mère.

    Dans ce roman graphique plein d’humanité, émouvant et drôle, l’Homme étoilé, l’infirmier aux plus de 1OO OOO abonnés sur Instagram, raconte la vie aux soins palliatifs avec douceur, pudeur, amour et humour.

    --> Je suis désolée de ne pas être aussi enthousiaste que les précédentes critiques. Peut-être en attendais-je trop. Le sujet des soins palliatifs et de ce que vivent les soignants ne pouvait que me toucher. Mais ça s'est arrêté là. Je n'ai pas aimé les dessins.


    votre commentaire
  • Nous finirons ensemble

     

    Réalisé par guillaume Canet (2019)
    Avec François Cluzet, Marion Cotillard, Gilles Lellouche

    Préoccupé, Max est parti dans sa maison au bord de la mer pour se ressourcer. Sa bande de potes, qu’il n’a pas vue depuis plus de 3 ans débarque par surprise pour lui fêter son anniversaire ! La surprise est entière mais l’accueil l’est beaucoup moins… Max s’enfonce alors dans une comédie du bonheur qui sonne faux, et qui mettra le groupe dans des situations pour le moins inattendues. Les enfants ont grandi, d’autres sont nés, les parents n’ont plus les mêmes priorités… Les séparations, les accidents de la vie… Quand tous décident de ne plus mettre de petits mouchoirs sur les gros bobards, que reste-t-il de l’amitié ?


    votre commentaire
  • Liberté-Oléron

     

    Réalisé par Bruno Podalydès (2001)
    Avec Denis Podalydès, Guilaine Londez, Patrick Pineau

    (3.1) Jacques (Denis Podalydès), 38 ans, part en vacances à l'Ile d'Oléron avec ses quatre enfants. Lassé des jeux de plage, il a cassé sa tirelire pour s'acheter un voilier, version dériveur lesté, baptisé "Liberté-Oléron", avec lequel il a décidé de rallier l'île d'Aix, distante de cinq kilomètres. Bien qu'incompétent en voile, Jacques déclare à sa famille qu'il est le seul maître à bord.

    --> Bruno Podalydes en gentil papa animateur de jeux de plage qui se fait chier... une joyeuse famille et le caractère de chacun, l'envie de vivre quelque chose qui sort de l'ordinaire et on rit... Le néophyte qui achète un voilier...

     


    votre commentaire
  • Trois jours et une vie

     

    Réalisé par Nicolas Boukhrief (2019)
    Avec Sadrine Bonnaire, Pablo Pauly, Charles Berling

     

    1999 - Olloy - Les Ardennes belges. Un enfant vient de disparaître. La suspicion qui touche tour à tour plusieurs villageois porte rapidement la communauté à incandescence. Mais un événement inattendu et dévastateur va soudain venir redistribuer les cartes du destin…


    votre commentaire
  • Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part

     

    Réalisé par Arnaud Viard (2020)
    Avec Jean-Paul Rouve, Alice Taglioni, Aurore Clément

    Dans la belle maison familiale, à la fin de l’été, Aurore fête ses 70 ans, entourée de ses 4 enfants, tous venus pour l’occasion. Il y a là Jean-Pierre, l’aîné, qui a endossé le rôle de chef de famille après la mort de son père ; Juliette, enceinte de son premier enfant à 40 ans et qui rêve encore de devenir écrivain ; Margaux, l’artiste radicale de la famille, et Mathieu, 30 ans, angoissé de séduire la jolie Sarah. Plus tard, un jour, l’un d’eux va prendre une décision qui changera leur vie…

    --> Ce film m'a ému, plus que le livre, plus que mes voisines de cinéma, je l'ai vu au bon moment. Captivée par la personnalité de Jean-Pierre, le film m'a arrachée quelques larmes.


    votre commentaire
  • Les hirondelles de Kaboul

    Réalisé par Zabou Breitman et Eléa Gobbé-Mévellec (2019)
    Avec Simon Abkarian, Hiam Abbass, Swann Arlaud

     

    Été 1998, Kaboul en ruines est occupée par les talibans. Mohsen et Zunaira sont jeunes, ils s’aiment profondément. En dépit de la violence et de la misère quotidienne, ils veulent croire en l’avenir. Un geste insensé de Mohsen va faire basculer leurs vies.

    --> Ce dessin aquarellé et animé a eu le mérite de me remettre en mémoire ce roman bouleversant. Le texte, travaillé, nous fait penser au théâtre et porte le roman de Yasmina Khadra au delà d'une "histoire" en lui donnant une profondeur philosophique.


    votre commentaire
  • Arthur et les gens très pressés

    Les journées d'Arthur se ressemblent et se bousculent avec tout plein de gens très très pressés. Jusqu'au matin où sa maman prend le manteau d'Arthur, son sac à dos, son goûter, mais pas Arthur. Pour la première fois, Arthur prend son temps et il trouve ça vraiment délicieux. Il va montrer aux adultes qu'on n'est pas toujours obligé de se dépêcher.
    Un bel album pour les enfants dès 3 ans.

    --> Autour d'Arthur... les gens sont pressés. (ça vous dit quelque chose?). Vite on déjeune, Vite, on va l'école, vite, la récréation est terminée, vite, on passe au calcul, vite, le steack est avalé, vite vite... c'est l'heure, il faut se presser. Et un jour... ses parents l'oublient dans l'appartement et Arthur va partir seul à l'école... en prenant le temps. Prenons le temps, c'est ce que nous rappelle cet album. Comme j'en ai fait un adage depuis quelques temps, je ne pouvais qu'apprécier cette lecture!


    votre commentaire
  • Les esclaves oubliés de Tromelin

    L'île des Sables, un îlot perdu au milieu de l'océan Indien dont la terre la plus proche est à 500 kilomètres de là... À la fin du XVIIIe siècle, un navire y fait naufrage avec à son bord une "cargaison" d'esclaves malgaches. Les survivants construisent alors une embarcation de fortune. Seul l'équipage blanc peut y trouver place, abandonnant derrière lui une soixantaine d'esclaves.Les rescapés vont survivre sur ce bout de caillou traversé par les tempêtes. Ce n'est que le 29 novembre 1776, quinze ans après le naufrage, que le chevalier de Tromelin récupérera les huit esclaves survivants : sept femmes et un enfant de huit mois.Une fois connu en métropole, ce "fait divers" sera dénoncé par Condorcet et les abolitionnistes, à l'orée de la Révolution française.Max Guérout, ancien officier de marine, créateur du Groupe de recherche en archéologie navale (GRAN), a monté plusieurs expéditions sous le patronage de l'UNESCO pour retrouver les traces du séjour des naufragés. Ses découvertes démontrent une fois de plus la capacité humaine à s'adapter et à survivre, en dépit de tout.L'archéologue a invité le dessinateur à les rejoindre lors d'une expédition d'un mois sur Tromelin. De là est né ce livre : une bande dessinée qui entremêle le récit "à hauteur humaine" (on "voit" l'histoire du point de vue d'une jeune esclave, l'une des survivantes sauvées par le chevalier de Tromelin) avec le journal de bord d'une mission archéologique sur un îlot perdu de l'océan Indien. Après le succès international de Marzi, Sylvain Savoia offre à nouveau aux lecteurs une magnifique leçon d'humanité.

    --> Dans le domaine de la BD reportage, c'est une histoire poignante racontée ici. On alterne entre des planches qui racontent le naufrage de L'Utile avec sa cargaison d'esclaves sur une île isolée de l'océan Indien au XVIIIè siècle et une mission archéologique (dont fait partie l'auteur) envoyée sur cette îlot en 2008. On prend connaissance du destin de l'équipage et de la "cargaison", l'expérience de Sylvain Savoia nous transporte avec lui 250 ans en arrière. Une histoire saisissante qui donne envie de lire sur le même sujet le livre d'Irène Frain: Les naufragés de l'île de Tromelin.

     


    votre commentaire
  • Tempête au haras

    Chris Donner (scénariste, roman école des loisirs) Jérémie Moreau (illustrateur, adaptation)

    Jean-Philippe n'a qu'un rêve: devenir jockey. Né dans le haras tenu par ses parents, le même soir que Belle-Intrigante, il a grandi à ses côtés, et n'est jamais aussi heureux qu'à cheval. Lorsqu'elle met au monde une pouliche, Tempête, il en est certain : elle deviendra un crack! Le crack qu'attendent ses parents depuis des années et qu'il montera. Mais un soir d'orage vient briser ses espoirs. Tempête, affolée, piétine le dos de Jean-Philippe, qui ne marchera plus. Il devra alors faire de l'impossible une réalité, pour renouer avec son rêve.

    --> Adapté d'un roman publié à l'école des Loisirs, Tempête au haras nous emmène dans l'univers u cheval de course avec une histoire attachante. Une pioche au hasard des BD dans ma bibliothèque, et encore une fois je fais une découverte sympathique et je me rends compte qu'il s'agit du même illustrateur que La saga de Grimr, découverte il y a 3 mois (fauve d'or Angoulème 2018). Je vais courir chercher Le singe de Hartlepool (Scénarisé par Lupano, prix des libraires 2013)!


    votre commentaire
  • Mauvaise graine

     

    Réalisé par Alexander Esway et Billy Wilder (1934)
    Avec Danielle Darrieux, Pierre Mingand, Raymond Galle

    Henri Pasquier est un fils de bonne famille que son père médecin désire mettre au travail en lui retirant sa luxueuse voiture. Furieux d'en être privé, il rejoint une bande de voleurs d'automobiles et se lie d'amitié avec l'un d'eux, Jean La Cravate. Celui-ci va l'héberger, ce qui va permettre à Henri de faire la connaissance de sa sœur, Jeannette, dont il tombe amoureux. Cette égérie de la bande est chargée d'appâter et de distraire les riches automobilistes tandis que ses complices opèrent. Mais le chef du gang n'apprécie pas qu'il exige pour lui et ses amis une augmentation de la part du gâteau, et tente de le supprimer en lui confiant une voiture sabotée. Après une course poursuite avec les gendarmes et un accident dont Jeannette et lui-même sortent indemnes, Henri décide de quitter la France pour refaire sa vie avec elle « aux colonies ». Il tente de convaincre Jean de les accompagner, mais celui-ci meurt, malgré les efforts du père d'Henri, à la suite de l'action de la police qui a découvert le garage clandestin. Henri et Jeannette partent finalement avec la bénédiction de ce dernier.

    Un remake du film, La voyageuse inattendue, a été tourné en 1949, réalisé par Jean Steli avec Dany Robin et Georges Marchal.

    --> Seul film français réalisé par Billy Wilder, son premier aussi. Arrivée de Pologne puis d'Allemagne avant les Etats-Unis où il connaitra la carrière qu'on lui sait. Mauvaise graine a des allures de documentaire aujourd'hui sur la circulation automobile d'alors. C'est aussi un des premiers rôles de Danièle Darrieux qui a alors 16 ans.


    votre commentaire
  • Fedora

     

    Réalisé par Billy Wilder (1978)
    Avec William Holden, Marthe Keller, Hildegard Knef

    Fedora, grande star hollywoodienne désormais retirée en Europe, met fin à sa vie en se jetant sous un train. Deux semaines auparavant, le producteur Barry Detweiler était parti à sa recherche dans l’espoir de la faire revenir sur le devant de la scène. Mais la mystérieuse Fedora vit désormais recluse auprès de gens étranges et s’avère difficile à approcher…


    votre commentaire
  • L'affaire Farewell

     

    Réalisé par Christian Carion (2009)
    Avec Guillaume Canet, Emir Kusturica, Alexandra Maria Lara

    Sergueï Grigoriev, colonel du KGB déçu du régime de son pays, décide de faire tomber le système. Il prend contact avec un jeune ingénieur français en poste à Moscou, Pierre Froment. Les informations extrêmement confidentielles qu'il lui remet ne tardent pas à intéresser les services secrets occidentaux. Mitterrand lui-même est alerté et décide d'informer le président Reagan : un gigantesque réseau d'espionnage permet aux Soviétiques de tout connaître des recherches scientifiques, industrielles et militaires à l'Ouest ! Les deux hommes d'Etat décident d'exploiter ces données ultra sensibles transmises par une mystérieuse source moscovite que les Français ont baptisée : " Farewell ".

     


    votre commentaire
  • Formica

    Fabcaro

    Formica, une tragédie en trois actes, le nouveau livre de Fabcaro (l'auteur de Zaï Zaï Zaï Zaï) est construit comme une pièce de théâtre, avec une unité de lieu et de temps, et découpé en trois actes. Formica rassemble, au delà de la famille protagoniste du récit, tout ce qu'on a jamais osé faire et dire lors de nos repas de famille.

    --> En partie absurde, assurément cinglant, "Formica, une tragédie en trois actes" est un dîner en famille revisité par Fabcaro. Pas de retenu, les pensées sont traduites au 1er degré et ça peut être hilarant. Les dialogues témoignent des pensées des invités, éventuellement des confidences, or, là, tout est dit à voix haute et guide la suite de la soirée. C'est inattendu et assez drôle au final.


    votre commentaire
  • Le chant du loup

     

    Réalisé par Abel Lanzac (Antonin Baudry) (2019)
    Avec François Civil, Omar Sy, Mathieu Kassovitz

    Un jeune homme a le don rare de reconnaître chaque son qu’il entend. A bord d’un sous-marin nucléaire français, tout repose sur lui, l’Oreille d’Or. Réputé infaillible, il commet pourtant une erreur qui met l’équipage en danger de mort. Il veut retrouver la confiance de ses camarades mais sa quête les entraîne dans une situation encore plus dramatique. Dans le monde de la dissuasion nucléaire et de la désinformation, ils se retrouvent tous pris au piège d’un engrenage incontrôlable.


    votre commentaire
  • Les misérables

    Réalisé par Ladj Ly (2019)
    Avec Damien Bonnard, Alexis Manenti, Djebril Zonga

    Stéphane, tout juste arrivé de Cherbourg, intègre la Brigade Anti-Criminalité de Montfermeil, dans le 93. Il va faire la rencontre de ses nouveaux coéquipiers, Chris et Gwada, deux « Bacqueux » d’expérience. Il découvre rapidement les tensions entre les différents groupes du quartier. Alors qu’ils se trouvent débordés lors d’une interpellation, un drone filme leurs moindres faits et gestes…


    votre commentaire
  • Mr Smith au Séant

    Réalisé par Franck Capra (1939)
    Avec James Stewart, Jean Arthur, Claude Rains

     

    Un jeune politicien idéaliste est envoyé au sénat pour remplacer son collègue. Face à la corruption et les compromis, il continue de se battre.

    --> Un personnage plein de naïveté, non, idéaliste. Comme on n'en voit plus dans le cinéma d'aujourd'hui. Exceptionnel! C'est ça le cinéma de Franck Capra? Il était temps que je le découvre.


    votre commentaire
  • Snowden

     

    Réalisé par Oliver Stone (2016)
    Avec Joseph Gordon-Levitt, Shailene Woodley, Melissa Leo

    Patriote idéaliste et enthousiaste, le jeune Edward Snowden semble réaliser son rêve quand il rejoint les équipes de la CIA puis de la NSA. Il découvre alors au cœur des Services de Renseignements américains l’ampleur insoupçonnée de la cyber-surveillance. Violant la Constitution, soutenue par de grandes entreprises, la NSA collecte des montagnes de données et piste toutes les formes de télécommunications à un niveau planétaire. Choqué par cette intrusion systématique dans nos vies privées, Snowden décide de rassembler des preuves et de tout divulguer. Devenu lanceur d’alerte, il sacrifiera sa liberté et sa vie privée. En juin 2013, deux journalistes prennent le risque de le rencontrer dans une chambre d’hôtel à Hong Kong. Une course contre la montre s’engage pour analyser les preuves irréfutables présentées par Snowden avant leur publication. Les révélations qui vont être faites dans cette pièce seront au cœur du plus grand scandale d’espionnage de l’histoire des États-Unis.

    --> ça donne la chair de poule. Quand la réalité dépasse la fiction.


    votre commentaire
  • Assurance sur la mort

     

    Réalisé par Billy Wilder (1944)
    Avec Fred MacMurray, Barbara Stanwyck, Edward G. Robinson

     

    Walter Neff, un employé d'une compagnie d'assurances, tombe amoureux de sa cliente et échafaude avec elle un plan pour supprimer le mari encombrant et ainsi partager avec elle l'assurance-vie de ce dernier.

    --> Deux plans m'ont marqué: celui de la femme cachée derrière la porte de la chambre d'hôtel ouverte quand le collègue de Neff rejoins sa chambre, celle de Neff caché à l'arrière du véhicule de Mr and Mrs Dietrichson juste avant l'assassinat.


    votre commentaire
  • Mamie Luger

    Benoit Philippon

    Six heures du matin, Berthe, cent deux ans, canarde l’escouade de flics qui a pris d’assaut sa chaumière auvergnate. Huit heures, l’inspecteur Ventura entame la garde à vue la plus ahurissante de sa carrière. La grand-mère au Luger passe aux aveux et le récit de sa vie est un feu d’artifice. Il y est question de meurtriers en cavale, de veuve noire et de nazi enterré dans sa cave.
    Alors aveux, confession ou règlement de comptes ? Ventura ne sait pas à quel jeu de dupes joue la vieille édentée, mais il sent qu’il va falloir creuser. Et pas qu’un peu.

    --> Benoit Philippon a l'art de placer l'argot là on ne l'attend pas (chez une vieille de 102 ans) tout en ponctuant son récit de mots précis et bien choisis. Berthe passe aux aveux au commissariat face à Ventura, inspecteur au basset... c'est bourré d'humour. Et l'humour on en a bien besoin pour raconter la vie de Berthe, assassine en série!

    Citations:

    – Donc quand vous avez tiré sur de Gore, vous saviez qu’il ne s’agissait pas de Gitans ?
    – P’t’être bien que oui.
    – Vous pouvez expliquer votre geste ?
    – J’l’ai jamais aimé, lui.
    – Ça ne justifie pas de lui tirer dessus.
    – Qui m’empêche ?
    – La loi, Berthe. La loi, dit l’inspecteur flegmatique.
    – Dis donc, tu commences à m’casser les pieds, avec ta loi ! explose la grand-mère. On n’est donc plus libre de rien, dans c’pays ? J’croyais qu’y avait écrit « Liberté, Égalité, Fraternité » sous not’ drapeau. J’vois pas d’liberté, là, j’vois des menottes, l’égalité, vous m’faites bien rigoler, en tant qu’femme depuis un siècle, j’ai bien vu qu’on nous roulait dans la farine, et la fraternité, viens pas m’chatouiller avec ça. J’ai pas gardé un Luger dans ma commode par hasard !

    – Si tu les trouves trop longues, mes réponses, j’rentre chez moi écouter mon jeu à la radio.
    – Je crains que votre jeu ne soit terminé.
    – Ah, c’est malin ! Et pourquoi qu’tu veux savoir tout ça, d’abord ? s’agace la grand-mère.
    – C’est le protocole.
    – J’en ai rien à foutre, moi, que t’aies mal au trou d’balle.
    – Je vous demande pardon ? s’étrangle Ventura.
    – C’est toi qui m’parles de ton proctologue.
    – Protocole, Berthe.
    Rire étouffé de Pujol. Ventura lui suggère d’un regard réprobateur de se concentrer plutôt sur son correcteur d’orthographe.
    – J’t’avais dit qu’j’étais sourde comme un pot. Et sénile. J’espère que t’as pas prévu d’prendre tes RTT ce soir, parce qu’à c’rythme-là, on va y passer la semaine.
    – Il n’y a pas de RTT dans mon métier.
    – Viens pas m’jouer du violon, quand j’ai commencé à travailler, on n’avait même pas les congés payés, donc ta complainte de feignant d’syndicaliste, elle m’émeut pas plus que les vœux de Mireille Mathieu.

    –Bon, reprenons, vous avez droit à un avocat.
    –M’embrouille pas avec tes salamalecs administratifs. Les avocats ont d’intérêt que coupés en deux avec un zeste de citron.


    votre commentaire
  • Les couloirs aériens

    Etienne Davodeau

    À 20 ans, Yvan considérait les quinquagénaires comme des gars en fin de course. Et ça y est, Yvan vient d’avoir 50 ans. Il a perdu son boulot, sa mère, son père. Et si ce n’est pas la fin de la course, c’est quand même un virage un peu glissant…

    --> A la hauteur d'un Davodeau, je pense que ce nouvel opus répond aux attentes de ses lecteurs. Son trait, son récit propre à toucher chacun, un peu trop d'introspection à mon goût et surtout un peu trop dépressif. Etienne Davodeau avance en âge, nous aussi: c'est un grand plaisir de le retrouver. 50 ans, un âge pivot de la vie, à mi-route.


    votre commentaire
  • Une bête au paradis

    Cécile Coulon

    Dans sa ferme isolée au bout d'un chemin de terre, appelée le Paradis, Emilienne élève seule ses deux petits-enfants, Blanche et Gabriel. Devenue adolescente, Blanche rencontre Alexandre, son premier amour. Mais, arrivé à l'âge adulte, le couple se déchire lorsqu'Alexandre, dévoré par l'ambition, exprime son désir de rejoindre la ville tandis que Blanche demeure attachée à son coin de terre.

    --> Bête et paradis. Deux mots qui s'associent, deux mots qui s'opposent. Le paradis semble être un endroit comme il en existe encore quelques uns, survivant dans un monde différent du monde en mouvement. L'auteure glisse juste ce qu'il faut de suspens pour tenir le lecteur en haleine, tout en prenant le temps de raconter. La mort des parents, un unique amour de jeunesse, la vieillesse de la grand-mère, la présence de ce jeune homme employé, adopté comme un frère. Cet amoureux qui ne peut pas.se satisfaire d'une vie ai paradis. Qui s'en va, puis revient. Et l'espoir, vague, que cela puisse se finir bien. Finalement la descente aux enfers qui semblait inévitable aura bien lieu. L'auteure a joué de nos sentiments, balancement entre espoir, rage et désespoir. Dans une bête au paradis on a le sentiment de vivre un huis clos dans une époque révolue.


    votre commentaire
  • C'est mon arbre

    J'adore cet arbre. C'est MON arbre, dit le bel écureuil roux. J'adore manger MES pommes de pin à l'ombre de MON arbre. C'est MON arbre et ce sont MES pommes de pin. Tout le monde doit savoir que ce sont MES pommes de pin et que c'est MON arbre. Que faudrait-il faire pour le protéger des autres ?

    --> Attention: PEPITE! On suit cet écureuil au dessin sympathique: il aime les pommes de pin et fait sien un arbre, puis la pomme pin qui en est issue, puis les pommes de pin... en vient à parler de SES arbres à lui tout seul...

    La propriété, l'égoïsme mais aussi la solitude qui en découle. Le tout traité de manière très drôle par le dessin, mais aussi la chute. Comme cet album est plaisant à découvrir.

    Simple et accessible pour les plus jeunes, ce qui justifiera sa présence chez Pastel, cet album est de plus doté de plusieurs degrés de lecture. Comme cet album est plaisant à lire.

    Il interrogera après 8 ans: "elle est bizarre la fin". "Elle ne dit pas tout". "On peut penser ce qu'on veut". Et donc, si on le souhaite' engagera un échange fructueux. Comme cet album est agréable à partager.

    Et les adultes ne sont pas en reste! Le mur érigé par ce lapin pour protéger sa propriété évoque d'autres murs... Comme j'ai aimé le regard silencieux et complice d'un adulte qui écoutait.

    Je le redis: une pépite.


    votre commentaire